Correction de l’épreuve de géographie du brevet blanc


- Sujet de géographie : les inégalités de richesse dans le monde.

Questions

- 1 (2 points)

- Il fallait utiliser les données du tableau et le texte du journal "le Monde" sur la pauvreté en 2006 pour conduire l’analyse.
- Commencer par définir les notions de "Nord" et de "Sud".
- Le "Nord" désigne les pays riches et le "Sud" les pays en quête ou en voie de développement.
- La fracture Nord-Sud oppose la richesse des pays du Nord à la pauvreté des pays du Sud.Comme le souligne le tableau, les inégalités économiques et sociales sont indéniables quand on compare deux pays du Nord et du Sud (ici, le Mexique et les Etats-Unis).
- Il fallait donc comparer les indicateurs synthétiques pour montrer les différences entre un pays développé et favorisé, et un pays pauvre, où le niveau de vie reste"moyen" (accès au soin, taux d’alphabétisation....).

- 2 (2 points)

- La fracture Nord-Sud ne s’est pas réduite ces dernières années : maintien des inégalités régionales, position hégémonique des Etats-Unis, renforcement des inégalités entre les villes et les campagnes,entre les pauvres et les riches.....
- La mondialisation des échanges accentue les contrastes de développement aux différentes échelles et la domination des Etats du Nord, qui conservent les niveaux de vie les plus élevés.
- 30 Etats comptent en 2010 pour 88 % de la richesse mondiale !
- en conclusion, vous pouviez souligner que notre planète est de plus en plus riche mais il n’y a jamais eu autant de pauvreté car le partage des richesses est de plus en plus inégal.
- l’aide publique au développement permet de réduire certains écarts.
- ne pas confondre inégalités et différences.

- 3 (2 points)

- 3 conséquences de la pauvreté pour les pays du Sud : exode rural, guerres civiles, ségrégation socio-spatiale dans les villes (bidonvilles), espérance de vie courte, faible développement agricole et industriel.

- 4 (2 points)

- Les inégalités à l’intérieur des sociétés sont surtout marquées entre les riches et les pauvres.Le texte indique que les minorités sont plus touchées aux Etats-Unis, notamment les Noirs et les Hispaniques.
La minorité qui détient le pouvoir est plus riche.Les minorités croissantes vivent souvent dans des quartiers ghetthoïsés, dans des conditions pénibles (sans emploi, sans logement nis soins médicaux) et se retrouvent progressivement exclues de la société.
- Les inégalités sociales existent donc aussi au sein de nos sociétés dites développées, mais la répartition de la richesse est cependant moins déséquilibrée.

- Paragraphe argumenté (10 points)

- Introduction, plan et conclusion : 3 points.
- Connaissances : 5 points.
- Utilisation des documents : 2 points

- Il fallait indiquer les nouveaux contours des inégalités dans le monde :
- à l’échelle de la planète : 20 % des hommes consomment 80% de la richesse.
- un petit groupe de pays situés au nord de la planète (Triade) atteignent les indices de niveau de vie les plus élevés.
- en revanche, certains pays du Sud connaissent encore l’extrême pauvreté.
- ces écarts se traduisent par des situations choquantes : l’espérance de vie au Sud est plus faible qu’au Nord et la malnutrition est encore fréquente.
- à l’échelle des continents, l’Amérique du Nord, le Japon sont en tête pour le niveau de vie et la richesse par habitant, et l’Afrique est au dernier rang.
- à l’échelle des pays , il fallait indiquer que les inégalités s’aggravent à l’intérieur même des continents:on pouvait classer les pays en 5 groupes :
- les pays riches de la Triade.
- les pays industriels en crise.
- les nouveaux pays industrialisés.
- les pays pauvres mais pourvus de ressources naturelles.
- les pays très pauvres d’Asie et d’Afrique.
- les inégalités se sont aussi creusées à l’intérieur des pays.
- les inégalités sociales sont très fortes dans les pays du Sud et moins marquées dans les pays du Nord, mais elles opposent une minorité de riches à de nombreux pauvres ou habitants de classe moyenne qui vivent à l’écart du développement.Les pratiques sociales accentuent les inégalités.
- conclusion : la différence entre les plus riches et les plus pauvres s’accentue, à l’échelle mondiale comme à l’intérieur de la plupart des pays.


Commentaires