Correction de l’épreuve d’éducation civique du brevet blanc.


- Sujet d’éducation civique : une République indivisible, laïque, démocratique et sociale.

- Questions sur documents

- 1( sur 1,5 point)

- Les fonctions sociales de la République permettent de réduire les inégalités : enseignement public et gratuit, protection sociale, progressivité de l’impôt, accès à l’emploi.....
- La carte vitale, par exemple, est l’instrument de la protection de la santé.
- L’école publique a pour mission de donner une même culture aux Français et de favoriser l’égalité des chances.
- La République est également fidèle au principe de la justice et protège les plus humbles (citer un exemple d’aide sociale : API, RMI,AV.....).

- 2( 0,5 point)

- La loi adoptée par la République en matière religieuse est la loi de séparation des Eglises et de l’Etat.
- Cette loi date de 1905 et affirme le principe de laïcité ( la République assure l’égalité de tous les citoyens sans distinction de religion, elle ne reconnaît aucun culte mais respecte toutes les croyances).
- Ce principe a été réaffirmé par la loi du 15 mars 2004 et implique la tolérance.
- La laïcité est une garantie d’égalité et de liberté.

- 3 (0,5 point)

- Cette loi est appliquée depuis 2004 dans les écoles, les collèges et les lycées : le port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse est interdit (cf Code de l’éducation- article L.141-5-1 et réglement intérieur des établissements scolaires).

- 4 (0,5 point)

- La phrase de la Constitution qui illustre le caractère démocratique de la République française est "son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple".
- C’est le principe de souveraineté nationale, inscrite dans la Constitution du 4 octobre 1958.
- La souveraineté appartient aux citoyens.

- 5( 1 point)

- Les valeurs républicaines sur lesquelles repose la politique sociale et religieuse de l’Etat sont : l’égalité, la liberté,la laïcité et la solidarité, qui est la concrétisation de la fraternité inscrite dans la devise nationale.

- Toutefois, dans la réalité sociale, ces droits sont loin d’être appliqués intégralement : de nombreuses inégalités sociales subsistent et sont aggravées par la crise économique.

- Les valeurs de la République ont été construites et développées durant la Révolution française : elles s’expriment dans un certain nombre de symboles.
(emblème national-drapeau tricolore- et logo de la République depuis 1999 sur les documents).

- Paragraphe argumenté ( 8 points)

- La République française est d’abord indivisible, c’est-à-dire que l’unité territoriale et politique de la nation est protégée ( un territoire, une langue).
- Les lois sont appliquées de la même manière sur l’ensemble du territoire, il n’y a pas de loi régionale, car selon la Constitution, la France est "indivisible".
- Elle est laïque : elle assure l’égalité de tous les citoyens sans distinction de religion, elle ne reconnaît aucun culte mais respecte toutes les croyances (liberté de conscience) : la République assure ainsi l’égalité de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion devant la loi.
- Elle est démocratique : "le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple".
- Enfin, la République est sociale : elle est fidèle aux principes de solidarité, de justice et d’équité et protège les plus faibles (exemple de l’aide sociale).
- Tout citoyen doit pouvoir bénéficier de la solidarité nationale en cas de difficulté majeure.
- La forme républicaine du gouvernement ne peut être remise en cause mais la Constitution peut être révisée.

- Conclusion : les principes de la République sont confirmés par la Constitution de la Vème République (1958) : si le pouvoir assure la liberté, l’égalité et la fraternité des citoyens, ceux-ci doivent accepter les lois de la République parce qu’elle garantit les droits et la cohérence de la communauté civique (nation).


Commentaires