OUTSIDE : une danse engagée face à l’état du monde

vendredi 13 décembre 2019
par  Classe d’Histoire Géographie Éducation civique 1

Séquence de projet OUTSIDE mardi 17 décembre 2019 de 17h15 à 18h15 en salle 3.

Une danse engagée face à l’état du monde
Décliner à l’envi les droits de l’homme

« Perdue une journée où l’on n’a pas dansé une fois »
Nietzsche-Ainsi parlait Zarathoustra

C’est une expérience artistique qui va être mise en place dans le cadre du projet OUTSIDE sur les droits de l’homme et la liberté d’expression comme forme d’engagement.

"Il va pousser chaque élève à trouver sa propre identité artistique pour illustrer sa plaidoirie sur les défenseurs des droits de l’homme."
Une autre manière de percevoir et de mettre en scène les libertés et les droits dans leur forme brute et parfaitement intégrée au projet à travers les compositions de thèmes et les articles de la Déclaration universelle des droits de l’homme et l’actualité du moment.

Poésie, musique et danse associées pour dire et dénoncer, penser et débattre, servir le combat en faveur de la liberté d’expression et des valeurs de la démocratie, pour donner un sens inhérent aux déclarations des droits de l’homme .
Des regards et des expressions sur le monde...
Les sujets proposés aux élèves suffiront à l’intérêt de ce programme qui trouvera toute sa résonnance dans le projet, avec des statuts parfois plus philosophiques qu’il y paraît à première vue.
Les visages de la danse sur ceux des défenseurs des droits de l’homme pour éveiller le sens critique et déceler les attentes et les espoirs de tous ceux qui luttent pour les libertés dans le monde"

La danse comme une arme

La danse contemporaine aborde de plus en plus souvent les questions qui agitent notre actualité : les migrants, les réfugiés, les libertés individuelles…
Les artistes, et donc les chorégraphes, sont très en prise et en résonance avec la marche du monde.
Ils articulent différentes réponses sur des sujets comme l’état de guerre, qui nous concerne très directement avec les attentats (ex : Charlie), mais aussi la question des migrants, des inégalités, des privations de liberté, des régimes autoritaires, de la liberté d’expression, du droit d’opposition pour lutter contre la tyrannie, l’oppression….des sujets qui impliquent un discours renvoyant à la nature de nos nations et de nos sociétés.
Beaucoup d’entre eux sont extrêmement sensibles et préoccupés par les problématiques des droits de l’homme.
Généralement ils sont abordés et traduits de manière indirecte par des entrées et des ateliers plus poétiques. Des entrées qui sont celles du traitement de l’espace, de la masse, du collectif avec, en contrepoint, la question de la place de l’individu et de l’évolution du monde et de nos démocraties. C’est le mouvement et la chorégraphie qui portent non pas la réponse, mais des possibles ….

Un langage universel

Les artistes montrent un état du monde dans toutes ses contradictions et ses conflits, mais toujours avec des lignes de fuite qui sont des lignes d’espoir, des respirations. On a besoin du rêve et de paix pour être en capacité de résistance et de résilience. Ensuite, face à ces enjeux, la question centrale reste celle du statut que l’on donne au corps. Ce qui est bien évidemment le sujet de la danse.
Les questions des libertés et des droits, de la démocratie sont d’ailleurs des acquis fortement menacés dans nos sociétés. Il y a vraiment des enjeux extrêmement forts et la danse, à sa manière, est extrêmement investie dans ces combats.
L’émotion qu’elle dégage est toujours nette, précise et affinée.
Dans le projet, elle permettra de décliner à l’envi les droits de l’homme et les mots qu’ils incarnent dans les corps de toutes les façons possibles et un dénouement inattendu aux plaidoiries écrites par les élèves !

« La danse révèle les êtres à eux-mêmes et les libère de leurs entraves » Isabella Duncan-la danse de l’être

La danse est un langage universel pouvant être compris par tous, au-delà des mots.
Elle est un outil de réflexion, d’expression, de communication et de débat d’idées.

Danser pour dire, dénoncer, crier…...

Danser les mots
*Dignité, liberté, égalité, liberté d’opinion, esclavage, discrimination, religion, démocratie, éducation, paix, développement, vie, droit d’asile, respect…..

*choisir un article de la Déclaration universelle des droits de l’homme en lien avec les combats pour la liberté menés par le Défenseur des droits de l’homme choisi par l’élève et le représenter pour danser la liberté, la paix et la fraternité.

*réaliser un padlet (mur virtuel) sur un danseur qui sensibilise aux problématiques humaines et internationales actuelles.

*expliquer les questions de libertés et de droits à travers l’engagement de la danse (= rédiger une Déclaration universelle des Nations-Unies de la danse pour l’UNESCO)
Tous les êtres humains ont le droit de danser librement-chaque danse est unique et doit être respectée-la danse respecte les différentes formes de culture….

*créer un évènement « Dance day » pour célébrer les droits de l’homme porteur de message de paix et de fraternité en lien avec le travail réalisé sur les plaidoiries en EMC et la lecture plurielle et contemporaine des textes historiques fondateurs (fin d’année).

Supports d’étude utilisés dans le projet OUTSIDE

Une danse engagée face à l’état du monde (partie thématique)

Support de projet

Afshin Ghaffarian (film Desert dancer)

Autres entrées possibles

Lloyd Newson (chorégraphies Can we talk about this ? +To be straight with you-une danse qui se mêle de la liberté d’expression)
Inxilio (œuvre de danse-politique colombienne-identités en mouvement)
Salia Sanou (chorégraphie-désir d’horizon)
Béatrice Masson (chorégraphie-Mas B)
Abou Lagraa (chorégraphie –le cantique des cantiques-les droits de l’homme dans les textes fondamentaux)
Ahmed Joudeh (chorégraphie Dance or die)
Théâtre national de la danse-Chaillot (chorégraphie « Tous humains » pour les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme)

servicepresse.arte.tv/arte-celebre-les-droits-de-lhomme-a-chaillot-avec-une-programmation-exceptionnelle-tous-humains-avec-arte-le-8-decembre-2018-ainsi-qua-lantenne-le-27-novembre-et-sur-arte-concert-l/

Chorégraphies de Crystal Pite (danse avec les droits-can danse effect change ?)

Début du projet artistique avec les élèves volontaires le 17 décembre.

OUTSIDE, une danse engagée face à l’état du monde pour défendre les défenseurs des droits humains.


Commentaires