Un exemple d’utilisation de figures de géométrie dans la peinture flamande

vendredi 28 février 2003
par  Classe de Mathématiques 1

Peintre : Rogier VAN DER WEYDEN (peintre flamand).

Musée : National Gallery of Art (Washington).

Titre : Portrait d’une jeune femme.

Date : Vers 1460 (XVe siècle).

Type : Huile sur bois 37 x 27 cm.

Il s’agit peut-être de Marie de Valengin, fille naturelle de Philippe III le Bon, qui épousa en 1448 Pierre de Beaufremont, deuxième chancelier et chevalier de la Toison d’or.

Des formes géométriques simples, dans lesquelles s’inscrivent des parties du tableau, apportent clarté et pureté à ce portrait.

Essayez de trouver :

- Un triangle équilatéral ;
- deux triangles isocèles ;
- une ellipse.


Solution :

Un grand triangle équilatéral : la coiffe.

Un triangle isocèle : les yeux, le nez et la bouche.

Un triangle isocèle : le col.

Une ellipse : le visage.

JPEG


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Un exemple d’utilisation de figures de géométrie dans la peinture flamande