Correction du devoir n°4 d’éducation civique-6C


Titre du devoir : l’éducation, un droit, une nécessité, une liberté.

6C /monsieur PHILIPPE

- Moyenne du devoir : 12,96
- Note la plus haute : 20
- Note la plus basse : 05,5
- 5 élèves n’ont pas obtenu la moyenne.
- 4 élèves ont obtenu une note supérieure à 15.

- Première partie : le droit à l’éducation en France

De bonnes pratiques documentaires sur le droit à l’éducation pour tous en France, à partir des 4 photographies proposées ; dans l’ensemble les élèves ont bien compris que l’égalité est un des droits fondamentaux de l’être humain et un principe républicain.

- Réponses

- question 1 : le droit à la scolarité
- question 2 : l’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque, à tous les degrés, est un devoir de l’Etat.
- question 3 : l’ARS permet aux familles à revenus modestes d’obtenir une aide financière pour la rentrée scolaire.
- question 4:une loi pour l’égalité des droits et des chances permet la scolarisation des élèves handicapés (cf "brève" du 11/01-www.handicap.fr)

Il fallait cependant davantage expliquer pourquoi l’école assure à tous les mêmes droits et les mêmes devoirs ( peu d’élèves sont partis de la loi pour l’égalité des droits et des chances, de la participation et la citoyenneté des personnes handicapées du 11 février 2005).

L’exercice sur le collège, lieu d’apprentissage de la citoyenneté a été moyennement réussi : l’instruction est l’acquisition des connaissances.
L’histoire, la géographie et l’éducation civique aident l’élève à devenir citoyen et à se placer face aux problèmes contemporains.L’école cherche à former des citoyens libres, responsables et actifs, respectant les autres et l’environnement.
L’éducation est utile pour comprendre le monde, s’investir dans la vie de la société et adopter des conduites raisonnables.Il fallait utiliser des exemples et expliquer (paragraphes 1,2 et 3), à partir d’activités réalisées en classe.

- Bilan

- un droit : une instruction gratuite, laïque et obligatoire ;
- une liberté : des connaissances, des citoyens responsables ;

- Deuxième partie : le droit à l’éducation dans le monde

Les élèves ont bien utiisé le graphique circulaire et complété la légende, qui montrait les inégalités face à la scolarisation dans le monde.
(22 graphiques justes)
Il fallait préciser que, dans les pays les plus pauvres, le droit à l’éducation reste insuffisamment mis en oeuvre.C’est pourtant un élément de développement essentiel.Beaucoup d’élèves ont fait référence au dessin animé de l’UNICEF utilisé en classe sur la nécessité de développer l’instruction dans les pays en développement, mais peu ont dressé le bilan des bienfaits de l’éducation des filles (exemple de Meena en Inde) :
- avoir la possibilité de choisir le nombre d’enfants souhaités ;
- élever des enfants en bonne santé et leur donner de l’instruction ;
- possibilité de travailler et d’obtenir des revenus individuels plus importants....

- Bilan

- une nécessité : une voie vers le développement

- Conclusion

Ne pas oublier de rédiger une phrase de conclusion et de préciser que la pauvreté demeure un obstacle majeur pour des millions d’enfants et de jeunes.
De nombreux pays du sud n’ont pas assez d’argent pour garantir une école aux enfants et ces derniers doivent alors travailler très jeunes.

- Pour aller plus loin ou faire des exposés

- Consulter les sites référencés sur l’éducation dans le monde :
- www.unicef.org.french (un bon état de l’éducation dans le monde, en particulier dans les pays pauvres)
- www.portal.unesco.org.fr (documents mis en ligne pour l’éducation, la science et la culture).

- Un film à voir à votre âge
"Le petit homme" de J.Foster (1990)
Un film qui pose la question : "A quoi sert d’aller à l’école quand on est surdoué ?


Commentaires